À propos‎ > ‎

Le style

Bien que les arts martiaux vietnamiens aient une histoire, des spécificités techniques, et donc une identité propres, le Võ Viêtnam peut être décrit pour simplifier comme un style de kung fu vietnamien, ou une boxe pieds-poings (et coudes, genoux, doigts...toutes armes naturelles).

Il faut savoir que " kung fu ", tout comme " Võ Viêtnam " , " Viet Võ Dao " ou même la traduction, via l'anglais, de Wushu (Võ Thuat) en " art martial " sont des noms destinés à populariser ces disciplines barbares.
Il faudrait donc entendre art martial dans le sens d'artisanat, de pratique intuitive reposant sur l'apprentissage d'un savoir-faire et l'intégration de réflexes. Il ne s'agit donc pas seulement de "trucs" ou de " bottes secrètes ", de techniques dont le secret peut s'acheter, et c'est ce qui en fait la valeur. 

Il conviendrait de préciser le style, comme Kung Fu " Hung Gar " ou Kung Fu " Choy Lee Fat " : Võvinam Viêt Võ Dao, et pour notre école Võ Viêtnam Son Long Quyên Thuat.

Le style que nous pratiquons est le Son Long Quyên Thuat, littéralement " la technique de combat de la montagne du dragon " du nom d'une chaîne de montagnes surplombant le village d'origine de notre maître dans le Nord du Viêtnam.
C'est un style crée par Maître Nguyen Duc Moc et issu de décennies d'étude sous la tutelle de sa famille, de son maître et seul face à ses adversaires.

C'est une synthèse de différents styles régionaux et le fruit des recherches de toute une vie.

A l'instar d'autres arts martiaux traditionnels le võ son long intègre de nombreuses disciplines et travaille toutes les distances de combat, des armes longues au travail au sol. 

Le style va des percussions (distance de frappe) au grappling (lutte) en passant par le trapping (distance d'accrochage).

Pour un néophyte  le Võ Viêtnam serait à ranger aux côtés du Karaté, du Tae Kwon Do, de l'Hapkido ou du Jiujitsu.
Visuellement à mi chemin entre Wushu et Krav Maga. Certains le trouveront esthétisant, d'autres très direct.

L'étude se fait soit seul, par série ou par la répétition d'enchaînements codifiés nommés thaos (similaires à des kata, poomsee, quyên ou taolu) soit en applications à deux ou trois. Enfin nous mettons les connaissances en application sous forme d'étude de combat, dirigé ou libre.

Afin d'éviter les redites je vous invite pour plus d'informations à vous reporter aux différents sites de la rubrique " Liens " ainsi qu'aux images de la rubrique " Quelques images ".